Essais d’amarantes au Pakistan

Les cultures et récoltes d’amarantes se développent en Inde depuis de nombreuses années. Le Pakistan, son voisin géographique possédant un climat similaire au Nord de l’Inde ne connait pas cette plante et ne la cultive pas (encore). Dans la province du Penjab pakistanais  l’amaranthus Viridis est présente à l’état sauvage uniquement et  à notre connaissance le développement local des cultures d’amarantes n’a pas encore débuté. A préciser que  le quinoa par exemple est reconnu et apprécié au niveau international mais là encore pas forcément au niveau local. Il faudra donc de nombreux efforts afin de faire connaître sur le terrain cette plante dont les bienfaits ne sont plus mentionnés.

Le but d’AMARANTHUS étant de développer le processus de semences, cultures et par la suite transformation et commercialisation du produit dans le monde nous avons débuté en octobre 2015 les essais sur place au Pakistan.

La région concernée est le Nord du pays ( la province du KPK  Khyber Pukhtoonkhwa) dont la capitale Peshawar recense de nombreux villages à proximité. L’agriculture représente un atout important pour l’économie du pays en représentant le 25 pourcent du PIB.

Etant donné le fait que cette plante est totalement inconnue il nous est difficile de capter l’attention et l’intérêt des paysans sur le terrain car de quelle manière peut-on promouvoir un produit alors qu’ils en peuvent le voir de leurs propres yeux et le toucher…la plupart des paysans sont analphabètes et n’ont pas accès à internet afin de pouvoir étudier correctement tout le processus. Nous avons par contre eu l’idée de les convaincre en leur montrant des vidéos youtube sur iphone traitant des développements des amarantes en Afrique.

Le but principal pour l’année 2016 est donc de réussir les premiers essais afin de présenter l’amarante comme plante comestible dans le Nord du pays.

Notre terrain sélectionné servira donc de préparation des diverses semences et variétés nous en repiquerons directement dans le sol, le reste sera distribué dans les villages ou les jardins alentours afin de tester différentes terres et et profils pédologiques.

Dans la région les cultures suivantes sont présentes

Le blé en été, la canne à sucre en hiver, toute sorte de fruits et légumes (choux,choux-fleurs,carottes,tomates,oignon,ail,piments, pommes de terre,radis,salade,4 sortes d’épinards, aubergines, courgettes, concombres , gombos…..de nombreuses variétés sont disponibles…)

Pour les essais nous disposons d’un petit terrain sur lequel se trouvent actuellement:

Grenadier, oranges, citrons, jasmin, coriandre, menthe

13082135_1732762276938249_812828719_n

ESSAIS AU PAKISTAN SAISON 2016

Octobre 2015

La température est à 20 degrés nous avons essayé de planter directement dans la terre sur une petite surface ….malheureusement du au fait que nous n’avons pas recouvert les graines d’ un lit très fin et que les températures se sont rafraîchies, nos premiers essais n’ont pas réussi ! Les graines n’ont pas germé !!

Le Nord du Pakistan a des températures en hiver se situant entre 8  et 12 degrés la journée mais  descendant à 0 voir  moins 2 la nuit il nous faudra donc comme c’est le cas en Europe planter une fois par année uniquement, début mars ou avril.

Mars 2016

Les températures sont à 20 degrés nous avons planté les premières graines et  opté pour plusieurs bocaux ou containers.

Boîte de verre, cageot de bois, récipient en plastic et surtout sacs de jute, cette dernière solution nous semble être la plus pratique pour le transport des semences et plantes dans les villages où auront lieu le repiquage

Avril 2016

Il nous a fallu plus d’un mois et demi pour que les premières plantes pointent le nez …apparemment le sol est très rustique et la tâche ne sera pas facile …Notre problème est le fait que la terre est très argileuse et dure et de surcroît ajoutons la présence de centaines de moineaux   qui attaquent les feuilles des amarantes …nous avons  de ce fait du recouvrir les semences d’un filet transparent durant toute la période.

Voilà les résultats des premiers essais

Notons que le cageot n’a pas été convainquant et que les sacs de jute semblent adaptés.

Pour ces premiers essais il nous a donc fallu préparer le terrain vous constaterez l’aspect argileux du sol. Nous avons repiqué les plantes lorsqu’elles ont atteint 12cm environ.

L’arrosage a eu lieu matin et soir du au fait du début des grandes chaleurs.

Mi – mai 2016

Les amarantes ont été plantées un mois auparavant et arrosées deux fois par jour . La température actuelle est de 35 degrés environ

Début juin 2016

Les plantes poussent rapidement. Précisons que nous n’ajoutons aucun engrais ni produit spécial afin d’aider à augmenter la croissance, nous désirons tester de manière totalement naturelle la possibilité de développement des amarantes dans un environnement brut.

Certaines plantes poussent à vue d’ oeil, d’autres beaucoup plus lentement et pourtant elles ont été repiquées à la même période

Fin juin 2016

Voici les photos actuelles, nous arrosons toujours deux fois par jour, la température de l’air est de 40 à 44 degrés. Les feuilles sont nombreuses et les fleurs pointent leur nez.

gggggggg

A ce stade nous avons voulu tester les feuilles des amarantes, peu appréciées en Europe de par  leur goût amer . Sur place par contre les essais ont été très convainquant, nous les  avons cuisiné nous-mêmes  selon la méthode locale à savoir:

  • faire revenir des gousses d’ail écrasées dans de l’huile
  • une fois dorées ajouter des tomates coupées en cubes, sel,poivre et piment rouge en poudre
  • rôtir doucement le mélange sans ajouter de l’eau pendant 15 minutes

13349235_1747750778772732_1996693995_n

Nous avons distribué ce plat cuisiné à 10 familles afin qu’elles nous donnent leur opinion, la plupart on aimé même les enfants.

Juillet 2016

Les amarantes sont à environ 150 cm, le problème étant que certains plants se penchent et d’autres ont été déracinés suite à des orages violents. Apparemment les plants n’ont pas été resemés correctement il fallait les enfoncer plus profondément dans la terre, certaines plantes ont 4 à 5 cm de diamètre et sont lourdes.

Août 2016 /Septembre 2016

Les amarantes ont tout à coup séché très rapidement

Les graines sont tombée au sol et ont été dévorées par les oiseaux en quelques jours….nous avons trop attendu…

Nous avons coupé les amarantes, séché les feuilles qui pourront être utilisées sous la forme de tisanes ou de feuilles sèches pouvant être rajoutées et cuites dans des potages ou autres mets.

14793922_1805886146292528_1932455880_n-1

Les tiges ont été séchées et seront présentées aux vanneurs locaux afin de tester la possibilité de créer des corbeilles de tiges d’amarantes ou autres objets.

Les tiges, racines et feuilles ont été marinées pendant deux mois afin d’extraire de la teinture pour bois…encore à l’essai..

Les fleurs séchées ont été tamisées afin de voir si des graines étaient encore présentes…aucune graine mais des graines semences nous permettant d’être utilisées pour les prochaines récoltes

Le projet Amaranthus a été présenté à des comités d’étudiants d’une université de Peshawar lequel a démontré un intérêt pour cette plante inconnue, proposant un éventuel sponsor pour l’année prochaine mais nous attendons de leur présenter la plante une fois développée et de tester les possibilités de transformation des graines…

Nous reprenons les essais début 2017 étant donné que nous n’avons pas obtenu le résultat espéré en ce qui concerne la récolte des graines et les essais sur ses dérivés…

Les graines seront distribuées à un centre professionnel pouvant nous aider à faire pousser les amarantes au Pakistan, les futurs détails suivront

 

 

ESSAIS AU PAKISTAN SAISON 2017

Nous avons repris les essais dans la région de Peshawar au début 2017. Nous avons distribué des semences d’amarantes (amaranth elephant head) à plusieurs personnes acceptant de faire les essais dans leur jardin ou devant leur maison.

18870671_1919732564907885_1688972696_n (1)

 

18928334_1919732191574589_1212450962_n

Les amarantes ont souffert de la canicule de juillet 2017

18871089_1919732818241193_1541569025_n

Les amarantes en fleurs…endommagées par les orages d’été..

IMG_20170806_184642 (1)

IMG_20170806_184654 (1)

IMG_20170806_184703

Essais dans le jardin d’une villa

18944455_1920797941468014_1587630132_n

18945069_1920797758134699_1703317488_n

Nous avons travaillé avec les semences suivantes : elephant head, giant et Hopi red.

Les amarantes hopi red n’ont pas germé, les giant ont séché ..les elephant head sont pour l’instant les plus résistantes…nous pensons de renouveller les essais en 2018 en plantant  toutes les semences disponibles afin de pouvoir découvrir quelle est l’amarante la plus adaptée au Pakistan…

Notre problème durant les essais 2016 et 2017 a été le suivant: nous ne trouvons pas les graines ..deux possibilités se présentent soit les oiseaux les mangent soit la plante ne produit pas de graines effet pouvant être du aux conditions climatiques ou autres…

Notre idée pour 2018 est de : refaire un essai culture d’amarantes et de nous concentrer sur les possibilités de transformer les tiges et fleurs en teinture sur bois, tissus, papier…

A suivre….

 

Carole Sahebzadah

Freelance marketing

Coordinatrice pour le développement Amaranthus au Pakistan

Administratrice de Vitrinart monde arabe

Gérante d’un site de petites annonces pour expatriés du Golfe

Publicités

4 réflexions sur “Essais d’amarantes au Pakistan

  1. merci Carole pour cette présentation. Rien n’est facile et votre terre du Pakistan semble très dure. En terme de machinisme agricole,il faudrait un covercrop ou rouleur pour écraser les mottes… Démarrer avec de la terre argileuse broyée en toile de jute puis transplanter à 12/15 cms ,me semble la bonne solution….pour la récolte,je vais prendre contact avec mon voisin entrepreneur agricole,afin d’étudier ce problème… te tiens au courant…

  2. à la relecture de l’article ,4 points indispensables :
    – la température du sol doit être de 20°C
    – le lit de semence très fin avec une couverture de 2 à 3 mm
    – repiquage en pleine terre affinée au stade 10/12 cms
    – arrosage ,le premier mois, de préférence le soir. Si disposition de paille ou autre couverture végétale(feuilles d’arbres,herbes),en couvrir le sol autour des amarantes. Eventuellement,en fin de récolte,broyer les tiges d’amarantes pour en réaliser un paillis si non utilisation en vannerie ou complémentation minérale en calcium.

Laisser un commentaire ; cela est toujours gratifiant et motivant de disposer d'un retour :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s